Nos actualités

RGPD : que faire concrètement pour votre site Internet ?

Le RGPD va renforcer les normes et contraintes existantes dans le traitement des données, mais pour les entreprises qui sont déjà aux normes actuelles, les changements et nouveautés ne seront pas trop complexes à mettre en œuvre.

 

Voici les 5 points principaux sur lesquels agir pour que votre site internet soit en règle avec le RGPD, dès le 25 mai prochain :

 

1/ Informer sur la collecte des données :

Avec le RGPD, vous devrez informer clairement le visiteur de votre site internet de la collecte de données que vous effectuez.

Comme c’est déjà le cas pour les cookies, vous devez demander le consentement de manière explicite à l’internaute pour la collecte/traitement de données personnelles telles que l’adresse IP, prénom, nom, et cela sur toutes les pages où sont situées des formulaires. A titre d’exemple :  page contact, page devis, …

De plus, pour chaque formulaire, vous devrez préciser :

  • Les données collectées
  • La finalité de la collecte
  • La durée de conservation des données

Par ailleurs, vous devrez également  informer l’internaute qu’il a un droit d’accès à ses données et la manière dont il peut y accéder : par e-mail, téléphone, courrier…

Il est possible de préciser ces informations soit sur chaque page individuellement ou par le biais de mentions légales sur une page et en y faisant référence.

2/ Obtenir un consentement explicite :

Le règlement insiste particulièrement sur l’obtention du consentement explicite de l’internaute. Vous n’avez plus le droit de mettre des messages tels que : “En poursuivant votre navigation, vous acceptez…”. Les cases pré-cochées par défaut sont également interdites.

L’accord ne doit permettre aucune ambiguïté.

Le RGPD stipule précisément :

« Le consentement doit être donné par un acte positif clair par lequel la personne concernée manifeste de façon libre, spécifique, éclairée et univoque son accord au traitement des données à caractère personnel la concernant, par exemple au moyen d’une déclaration écrite, y compris par voie électronique, ou d’une déclaration orale »

Lire la suite

02/05/2018 -

Partager cet article

INFO CORONAVIRUS COVID 19

Actualisé le 28 Mai 2020

Cliquez pour télécharger la newsletter